Le Canyon du Diable, un incontournable à faire dans l’Hérault !

Si je devais choisir un lieu qui m’a émerveillé et pour lequel j’ai eu le plus gros coup de coeur, c’est bien celui ci : le canyon du diable. Je viens dans la région depuis toute petite, et je ne connaissais pas du tout ce super endroit, pas loin du lac du Salagou. Je suis tombée dessus un peu par hasard, et je voulais donc vous le faire découvrir, pour que vous l’ajoutiez à votre liste de spots incontournables à faire dans le sud.

Sommaire

Où est-il situé ?

Il est situé à 1H de Montpellier, et à 30 min du lac de Salagou. Et pour trouver le point de départ ce n’est pas évident, rien est indiqué sur les routes, et c’est dans une zone plutôt perdue.

 

Le Gps n’est pas fiable non plus, il faut emprunter des petites routes carrossables pour laisser votre voiture à l’entrée du canyon. Mieux vaut rouler doucement pour ne pas abimer vos voitures !

 

Il faut mettre sur le Gps le village « les Marcassins ». Une fois sur place, on a le canyon devant nos yeux, et on voit des dunes de terres rouges à perte de vue. 

Y a-t-il des cascades ?

En effet, ce qui est intéressant dans ce canyon, c’est qu’il y a des cascades ! La première cascade est celle du saut du poisson, que l’on entend depuis le parking, et on y accède en une dizaine de minutes de marche.

Il faut se repérer et suivre le cours d’eau pour la trouver, c’est plutôt facile, et en général il y a très peu d’eau, ce qui est cool pour traverser les petits passages « à gué » .

Il y a aussi une chose à savoir, c’est qu’il n’y a pas tout le temps d’eau, le canyon est souvent à sec. Alors il vaut mieux y’aller lorsqu’il a plu. Ça tombait bien, lorsque j’y suis allée, il pleuvait déjà depuis plusieurs jours ! 

Comme je vous disais un peu plus haut, il n y a pas qu’une seule cascade ! La deuxième s’appelle « Cascade d’Agaras », et il faudra faire preuve d’orientation et d’un peu de sang froid en serpentant dans la rivière, pour la trouver ! Car ce n’est pas balisé.

 

Malheureusement celle-ci coule vraiment rarement, et lorsque j’y suis allée malgré la pluie des précédents jours, elle ne coulait pas ! Cela dit, le fond du canyon reste impressionnant et très sauvage. 

Quelle randonnée faire dans le canyon ?

Il faut savoir que rien n’est balisé, et qu’il n’y a pas de chemins officiels dans ce canyon. Beaucoup se perdent, alors soyez prudents, ne vous éloignez pas trop ou prenez une boussole pour vous retrouver !

 

Nous avons continué notre chemin pour s’enfoncer un peu plus dans le canyon, en suivant instinctivement les quelques flèches présentes. Puis, on a remonté le cours d’eau pendant un petit moment et on a décidé de bifurquer sur un autre cours d’eau pour prendre un peu de hauteur. On part un peu à l’aventure, en dessinant notre propre itinéraire.

Les chiens sont-ils autorisés ?

Ce qui m’a vraiment enchanté, c’est que j’ai pu découvrir cet endroit avec ma petite Taïga ! En effet, les chiens sont autorisés dans le canyon, ce qui est génial ! A cette époque, il n’y avait personne, donc nous avons pu lâché nos toutounes et elles se sont régalées.

 

Au bout de 2 petites heures, nous avons fait chemin inverse, et nous sommes retournées sur nos pas. Nous n’avons pas eu le temps d’aller explorer plus loin, car la nuit commençait de tomber et on ne voulait pas se perdre.

J’espère que cet article vous aura plu, ce spot fait partie de mes gros coup de coeur, et de mes endroits préférés en France. Si vous vous rendez sur place, merci de respecter les lieux, de ramasser vos déchets etc. 🙏🏼

Partagez l'article :

A découvrir aussi

Mon matériel pour un petit trek, en bivouac

2 jours de trek dans le Chablais

La réglementation du bivouac et où poser sa tente ?

3 jours trek dans la vallée des merveilles