Partir en trek avec son chien

Qui dit partir en trek avec son chien, dit deux fois plus de moments incroyables ! Mais aussi, deux fois plus d’organisation et de préparation pour partir à l’aventure ! Mais rien est impossible, et bien au contraire, une fois la préparation de faite, ainsi que tout l’investissement dans du bon matériel, ce n’est que du bonheur de partir sur les sentiers de trek avec sa boule de poil !

Sommaire

Entrainer son chien physiquement

Avant de partir sur un trek, il faut avant tout bien préparer son chien physiquement. Et oui, c’est un peu comme nous ! On ne peut pas partir à l’aventure sans aucun entraînement, ce serait trop difficile et dur pour le corps. Pour les chiens, c’est exactement la même chose, il faut commencer doucement.

 

Pour cela, c’est bien de commencer avec de simples randonnées, courtes et sans trop de dénivelé, pour voir comment votre chien se comporte ! Si c’est ok, il faut augmenter un peu en intensité, et lui faire faire du dénivelé. C’est bien de commencer par des randonnées entre 5 et 10 km, puis augmenter à 15, et 20… etc ! 

Il ne faut pas oublier avant tout, la race et le gabarit de votre chien. Un petit chien ne pourra pas faire autant de distance qu’un chien de chasse, qui peut quant à lui faire 30 km sans problèmes ! 

 

Encore une fois, l’entrainement se fait sur plusieurs mois, il faut laisser le temps à votre chien de se muscler, et d’apprendre à marcher avec un peu de poids sur lui. (On verra cela plus bas pour le matériel).

Partir sur un premier trek de 2/3 jours

Une fois que vous êtes prêts physiquement, il faut tester la première nuit en tente ! Car tous les chiens ne supportent pas de dormir en tente, et il faut aussi pouvoir les habituer. 

 

Pour commencer, il faut pouvoir tester sur une première nuit, pas très loin de votre voiture au cas où. La première fois que j’ai dormi avec Taïga en tente, c’était sur la fin de l’hiver, et elle n’avait pas encore 1 an. Au début, elle avait un peu peur du bruit de la bâche de la tente avec le vent, et sa peur s’est estompée au bout d’une heure. Finalement, tout s’est très bien passé. 

En testant avant, cela permet de voir si le chien stresse ou non, et s’il accepte de passer la nuit dans la tente, et qu’il arrive à dormir. Car sur un trek, le but est d’enchainer sur plusieurs jours donc si le chien ne dort pas, cela risque d’être compliqué. 

 

Une fois que vous avez validé l’étape de la nuit dans la tente, alors votre chien est prêt pour partir à l’aventure avec vous, sur son premier trek ! Et il vaut mieux réaliser votre premier trek sur 2 ou 3 jours maximum. 

Comment porter les croquettes et gérer la nourriture ?

Partir en trek en totale autonomie avec son chien demande plus d’organisation, et cela veut dire qu’il faudra porter plus de poids avec les croquettes, surtout si votre chien est grand et qu’il mange beaucoup ! De plus, lors d’un trek il est important d’augmenter un peu les rations de croquettes avec les gros efforts de marche ! 

 

Mais pas de panique, tout est possible, il suffit d’investir dans un bon harnais sac à dos, pour que votre chien puisse porter quelques portions de ses croquettes. Alors attention, il ne faut pas non plus trop charger son chien, qui peut porter 10 à 30% de son poids. Pour ma part, je n’ai jamais fait porter à Taïga plus de 2/3 kilos, alors qu’elle pèse 25 kilos. Je préfère porter moi même ses croquettes pour l’alléger au maximum. 

Niveau organisation c’est assez simple : je prends le nombre de rations pour le nombre de jours où je pars, et je mets les portions dans des sacs de congélation.  Comme ça c’est simple, je n’ai qu’à lui verser le sachet de croquettes le matin et le soir, et elles sont déjà pesées !

 

De plus, pour les transporter c’est plus simple pour les ranger dans nos sac à dos respectifs. J’équilibre toujours les portions dans le sac à dos de Taïga, et je fais un roulement avec les croquettes que je porte moi même ! Donc forcément, au début je vais porter beaucoup, mais à la fin ça se vide doucement. 

L’eau comment faire ?

Pour l’eau, c’est plus simple à gérer, car à 80% du temps les chiens peuvent boire dans les rivières ! Lorsque vous partez en itinérance, c’est le premier point à regarder : vais-je trouver des sources, des rivières pour me ravitailler en eau et pour que mon chien puisse boire à sa guise ? 

 

C’est un point très important, car avec l’effort physique, et la chaleur, les chiens boivent beaucoup et il ne faut pas qu’ils se déshydratent. Il suffit de prendre avec vous une petite gamelle pliable et légère, qui peut se ranger dans le sac à dos de votre chien, et la sortir plusieurs fois pour inciter vos chiens à boire. J’essaie au maximum de faire boire Taïga dans une rivière qui coule à flot, et surtout pas dans des flaques stagnantes.

 

Après, il m’arrive souvent de filtrer l’eau et de lui en donner avec ma gourde filtrante pour être sûr que l’eau soit potable ! Si jamais, j’ai un code promo de -10% sur les gourdes OKO avec le code OKOSARAH. 

Comment dormir dans la tente ?

Comment faire dormir un chien dans une tente ? C’est une question intéressante, et tout le monde fait un peu comme il le souhaite à ce sujet. Certains font dormir leurs chiens en dehors de la tente, d’autres comme moi, font dormir leurs chiens à l’intérieur de la tente. Personnellement c’est un choix que j’ai fait car j’ai un chien de chasse qui a tendance à aller un peu trop vadrouiller lorsque je ne la surveille pas. Je n’ai donc pas envie de lui courir après toute la nuit et de la retrouver de l’autre côté de la montagne ! 

 

Je l’a fait donc dormir avec moi à l’intérieur, à mes pieds. Mais il faut quand même prévoir un peu d’équipement en fonction de la période où vous partez, et suivant si votre chien est frileux ou non. Il faut avoir au minimum un petit matelas pour mettre au sol (les matelas de chez décathlon en mousse font l’affaire), pour isoler légèrement. Pour Taïga, je lui prends parfois un petit duvet à moi qui est ancien, ou je l’enroule avec mes affaires car c’est une chienne très frileuse ! 

 

Je pars du principe qu’il vaut mieux porter un peu plus de poids, et être sur que le trek se passe bien, et que le chien soit le plus à l’aise possible. 

Quel matériel utiliser pour un trek avec son chien ?

Dans cette partie je vais pouvoir vous parler de tout le matériel que je prends pour partir en trek avec mon chien. Il est important de bien être équipé, et de penser à tout pour être sur que l’aventure soit réussie ! 

Le harnais 

Pour ce qui est du harnais, j’en ai testé 2 au cours de cette année pour Taïga :

Le premier de la marque Ruffwear, qui est confortable et c’est un harnais sac à dos tout en un. C’est à dire que vous avez 2 petites ouvertures sur le côté pour pouvoir mettre des croquettes ou d’autres affaires pour votre chien. Il est assez petit, c’est donc parfait pour un trek de 2/ 3 jours ou pour une randonnée à la journée !

Le deuxième que j’utilise, c’est un de la marque i-Dog, qui me sert pour toutes les activités ! Il est hyper polyvalent et confortable. Il s’ajuste bien, et on peut faire du Cani rando, du trek, du VTT. Bref celui-là, c’est vraiment le harnais à avoir au quotidien  !

Et en plus, pour le trek on peur rajouter 2 sacoches sur le côté, qui sont grandes, ce qui est parfait pour rajouter les croquettes et partir à l’aventure avec beaucoup plus de rangements ! Je vous recommande à 100% ce harnais et ce porte-croquettes, je les adore. 

La ceinture 

En montagne, il faut tenir son chien en laisse, et le meilleur moyen pour ne pas s’encombrer les mains, c’est d’avoir une ceinture que l’on vient mettre sur sois, et qui est attachée au harnais du chien. La mienne de la marque I-dog est assez grande car elle a plusieurs poches pour mettre des affaires, et elle est surtout confortable et équipée d’amortisseurs ! Je ne la quitte plus pour tous mes treks, ou randonnées à la journée.

La laisse : 

Pour ce qui est de la laisse, lorsque je pars en rando, je préfère avoir une laisse de 3m et extensible pour amortir les descentes, et me faire tracter en montée ! J’utilise cette laisse depuis maintenant une année, et elle est vraiment top ! Elle a un mousqueton pour attacher au harnais du chien, et l’autre bout qui s’accroche directement sur ma ceinture.

La gamelle : 

En trek, je minimise le poids et je ne prends qu’une seule gamelle pliable qui fait autant pour l’eau, que pour les croquettes ! Elles sont pliables, légères et il en existe de toutes les tailles, et ce sont ces gamelles de la marque Sea To Summit. Personnellement, j’ai opté pour la plus grande pour que Taiga soit plus à l’aise pour boire et manger.

La pince à tiques et la trousse de secours 

Il faut également penser à prendre une pince à tiques, et une trousse de secours lorsque vous partez à l’aventure. L’été, les tiques sont présentes en quantité, et il est important de vérifier vos chiens les soirs avant de rentrer dans la tente. Et la trousse de secours qui sert toujours en cas de petits bobos, car il est fréquent que les chiens se blessent les pattes, sur les chemins. N’hésitez pas aussi à prendre une petite crème à mettre sous les coussinets pour les hydrater et les protéger un peu. 

Voilà, je pense avoir fait le tour sur les choses essentielles pour partir en trek avec son chien, n’hésitez pas à me contacter directement via mon Instagram si vous avez des questions !

 

Crédits photos : @sarah_hiking @florian.bompan @laura_cb_photographie @nicolas.artist

Partagez l'article :

A découvrir aussi

Mon premier 3000 en bivouac, au Mont Pelat !

10 jours en van, à la découverte du nord de l’Espagne !

Les 6 coins à voir à Gran Canaria

8 jours en Laponie sur le Lapland Trail